Un tableau de Klimt volé en 1997 retrouvé en 2020 au même endroit

Atlantico.fr, Atlantico Rédaction, 18.01.2020 :Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard

C’était un beau cadeau de Noël pour le musée de Piacenza, dans le nord-ouest de l’Italie : un tableau de Gustav Klimt, qui y avait été volé en février 1997, alors que le musée était fermé pour des travaux, a été retrouvé le 10 décembre par des jardiniers qui nettoyaient le mur externe du musée.

Après cinq semaines de suspense, les analyses ont montré que ce tableau est bien l’original, ont annoncé les magistrats italiens lors d’une conférence de presse, qui s’est tenue vendredi 17 janvier.

Cette découverte est un vrai mystère pour les enquêteurs. En effet, le Portrait d’une dame, du peintre symboliste autrichien, a été retrouvé lorsque les jardiniers, en dégageant du lierre, ont fait tomber une petite trappe d’aération. Derrière elle, ils ont découvert un sac-poubelle noir contenant le tableau sur son châssis mais son son cadre, qui avait été retrouvé sur le toit du bâtiment après le vol. Or, la police estime très peu probable que le tableau ait passé 22 ans dans ce conduit. Tout d’abord parce que le tableau est extrêmement bien conservé, mais aussi et surtout car le sac poubelle dans lequel il était caché est un modèle commercialisé à partir de 2005… huit ans après le vol !

Qui donc a caché ce tableau dans le conduit ? Et qui était le voleur initial ? Autout de questions qui restent irésolues. Le Monde rappelle qu’en 2016, une enquête de la BBC avait exploré “la piste d’un trafiquant d’art, qui aurait été identifié par des traces d’ADN sur le cadre retrouvé sur le toit du bâtiment et aurait collaboré avec la justice en échange d’un abandon des poursuites. Selon ce repenti, le tableau réapparaîtrait sans doute dans un futur proche…” Il aurait tout de même fallu attendre 13 ans !

Le « Portrait d’une Dame », un tableau de 55×65 cm, réalisé en 1916/1917 par Gustav Klimt, avait fait l’objet d’une grande publicité en 1996 lorsqu’une étudiante en histoire de l’art, Claudia Maga, avait contribué à découvrir que sous un premier portrait s’en cachait un autre, considéré comme perdu.

Image : Klimt, Portrait d’une dame, Galleria d’arte moderna Ricci Oddi (Piacenza), wikipedia.org.