Nouveau record mondial pour Zao Wou-Ki

Zao Wou-Ki Sotheby's Hong Kong

A oeuvre exceptionnelle, prix exceptionnel : une monumentale oeuvre de Zao Wou-Ki intitulée “Juin-Octobre 1985” a subjugué les enchérisseurs chez Sotheby’s Hong-Kong ce 30 septembre, partant pour 65 millions USD : un record mondial pour l’artiste.

Avec son format hors normes de 10 x 2.80 mètres, le triptyque avait tout pour plaire aux collectionneurs de Zao Wou-Ki. Commandé à l’artiste par le fameux architecte américain d’origine chinoise Ieoh Ming Pei pour l’hôtel Raffles City de Singapore. l’oeuvre est considérée comme l’aboutissement parfait des influences chinoises, occidentales et philosophiques de l’artiste, exilé en France depuis 1940. Tout comme Zao Wou-Ki, Ieoh Ming Pei est d’origine chinoise et a trouvé refuge aux Etats-Unis en 1935. Couronné du Prix Pritzker en 1983, son nom est en France principalement associé à la conception de la Pyramide du Louvre. L’amitié des deux créateurs s’est tissée au fil des ans, après leur rencontre à Paris en 1952.

La reconnaissance de Zao Wou-Ki, plus discrète, remonte également aux années 80. Une première exposition rétrospective aux Galeries Nationales du Grand Palais le consacre en 1981. Forte de son succès, l’exposition voyage en Asie: d’abord au Japon dans cinq musées, puis à Hong-Kong et Singapour. En 1983, I.M. Pei fait appel à son ami pour la création d’un diptyque devant orner sa dernière création architecturale, l’Hôtel des Collines Parfumées, près de Pékin. En 1993, Zao Wou-Ki devient commandeur de la Légion d’Honneur et les expositions internationales, y compris en Chine, se multiplient.

L’intérêt du marché de l’art pour l’artiste suit une trajectoire similaire. L’artiste est très apprécié en France comme au niveau mondial, mais il faut véritablement attendre son décès en 2013 pour que les ventes aux enchères atteignent de nouveaux sommets. Le couronnement intervient avec un premier record établi chez Christie’s en 2017, lorsque “29.01.64”, une huile sur toile de 2.6 x 2 m trouve preneur pour 26 millions de dollars. Que “Juin-Octobre 1985”, l’oeuvre la plus grande jamais peinte par Zao Wou-Ki a pulvérisé ce record n’est donc pas totalement surprenant.

A ce prix, le véritable gagnant reste le vendeur de l’oeuvre : “Juin-Octobre 1985” était déjà passée aux enchères en 2005, l’homme d’affaire Taiwanais Chang Qiu Dun s’en saisissant pour 2.3 millions USD. 13 ans plus tard, l’oeuvre se vend donc pour 28 fois plus.

L’identité de l’acquéreur n’est à ce jour pas connue.

Image : Sotheby’s.