“Iran Modern”, ou l’histoire d’une des plus prestigieuses collections d’art au monde

Iran Assouline Art

Art, Histoire et Glamour : parmi les nouveaux titres de la luxueuse maison d’éditions Assouline se trouve un ouvrage qui devrait ravir les amateurs d’art avec un grand A. “Iran Modern : The Empress of Art” (“Iran Moderne : l’Impératrice des Arts”), co-écrit par Viola Raikhel-Bolot (directrice de 1858 Ltd) et l’écrivaine Miranda Darling, nous relate l’incroyable histoire d’une des collections d’art contemporain les plus fantastiques au monde mais également une des plus secrètes, celle constituée par Son Altesse Impériale Farah Pahlavi dans l’Iran pré-révolutionnaire.

“Première Impératrice couronnée de l’histoire iranienne, Farah Pahlavi a consacré son règne au rayonnement culturel du pays en mettant en place pour le peuple iranien nombreux musées et festivals. Passionnée d’art, l’Impératrice s’est entourée d’une équipe internationale de curateurs et marchands afin de constituer une collection nationale d’art moderne et contemporain des plus prestigieuses au monde, comprenant entre autres des oeuvres majeures de Van Gogh, Picasso, Bacon, Rothko et de Kooning. Sa Majesté a également rencontré de nombreux artistes dans leurs studios, tels Henry Moore et March Chagall, et a commissionné plusieurs oeuvres à Andy Warhol, qui fut d’ailleurs invité au Palais Impérial. En quelques années, Son Altesse Impériale a hissé l’Iran au rang de pionnier en matière d’art, permettant à une nouvelle génération d’artistes iraniens d’entrer en contact avec le meilleur de l’art de l’époque, pour à son tour prendre son envol.

Mais l’émulation devait être de courte durée : en 1979, la Révolution iranienne transforme profondément le pays, le rendant méconnaissable. “Iran Modern : the Empress of Art” rend public l’histoire oubliée du parcours de Farah Pahlavi, une Impératrice en exil, et fait redécouvrir la prestigieuse collection d’art qu’elle a dû laisser derrière elle.” (Traduction d’un extrait du communiqué de presse Assouline).

Viola et Miranda sont co-fondatrices de Vanishing Pictures Productions, la compagnie à l’origine de cette publication. “Iran Modern: The Empress of Art” est le premier ouvrage d’une série dédiée aux femmes de pouvoir utilisant l’art comme outil politique, résultant en la constitution de certaines des plus belles collection d’art existant aujourd’hui.

“Iran Modern: The Empress of Art”, Assouline, Sept.2018. 200 pages, plus de 100 illustrations couleur, en anglais, édition limitée de 1000 copies. ISBN: 9781614286349. Préface de Son Altesse Impériale Farah Pahlavi. Pour commander l’une des 1000 copies de “Iran Modern: The Empress of Art”, veuillez cliquer ici.

Image : couverture de “Iran Modern: The Empress of Art”.