Enfin un nom sur “L’Origine du monde”

Courbet Origine du Monde

152 ans : c’est le temps qu’il aura fallu pour découvrir par hasard l’identité du modèle du fameux tableau de Gustave Courbet “L’Origine du Monde”.

Dans son livre “L’Origine du Monde, vie du modèle” (Phébus, parution le 4 octobre), Claude Schopp, spécialiste d’Alexandre Dumas père et fils et couronné du Goncourt de la biographie en 2017, relate son incroyable découverte faite au détour de recherches sur la correspondance entre Dumas fils et George Sand.

La retranscription d’une lettre de juin 1871 a notamment  retenu son attention : “On ne peint pas de son pinceau le plus délicat et le plus sonore l’interview de Mlle Queniault (sic) de l’Opéra”, écrit alors Dumas à Sand. Dumas, politiquement engagé contre la Commune, s’en prend à Courbet qui a choisi de se ranger du côté adverse. Reste que le mot “interview” est incongru dans ce contexte, et Schopp de visiter les archives de la BnF pour en comprendre le sens.

Révélation : le mot d’origine n’est pas “interview”, mais… “intérieur”. Dumas fait donc indubitablement référence au tableau le plus célèbre et sulfureux de Courbet “L’Origine du Monde”, peint quelques 5 années plus tôt. Par cette phrase véhémente à l’égard du peintre, il livre également l’identité du modèle, Constance Quéniault, danseuse à l’Opéra de Paris. Cette attribution semble corroborée par la liaison qu’entretiennent à l’époque Constance Quéniault et le commanditaire du tableau, Khalil-Bey, un diplomate Turco-Egyptien bien connu pour ses fastes dans le Paris de l’époque et ses nombreuses maîtresses.

Constance décède en 1908, ayant été une des maîtresses de Khalil-Bey pendant plusieurs années. A sa mort, on trouve d’ailleurs un autre tableau de Courbet chez elle : une composition mêlant camélias rouges et blancs, symbole des courtisanes, et au centre une plante grasse dont la corolle rouge bien visible semble faire écho à l'”Origine du Monde”.

Pour plus d’informations sur la découverte : Claude Schopp, “L’Origine du Monde : Vie du Modèle”, Paris : éditions Phébus, 2018. ISBN 978-2-7529-1178-0

Image : couverture du livre de Claude Schopp, parution le 4.10.2018.