Vaucluse : appel à victimes de vols d’art

Vol d'art Avignon. Police Nationale

Si vous avez été victime d’un vol d’art au cours des 20 dernières années, lisez bien ce qui suit. Les policiers de la Sûreté départementale du Vaucluse pourrait savoir où se trouvent vos oeuvres.

Il y a quelques semaines, ils ont en effet mis fin aux actes d’un voleur d’art prolifique. Ont été retrouvés chez lui des centaines d’objets de tous styles et provenances, dérobés au cours des dernières années. Curieusement, le criminel a soigneusement consigné pour de nombreuses oeuvres les informations liées à leur vol. Si on trouve pêle-mêle chez les victimes collectionneurs d’art, galeries, musées, hôtels, majoritairement locaux, le voleur semble avoir également eu l’occasion d’exercer ses activités à Paris et à Londres.

Se déclarant kleptomane et passionné, l’homme n’a jamais vendu une seule oeuvre, préférant les conserver dans son appartement. «C’était une vraie caverne d’Ali Baba, il y avait des objets entassés partout, tous volés» a déclaré le commissaire chargé de l’enquête au journal Le Parisien. Pour réaliser l’acte, le kleptomane se vêtissait d’un grand manteau et d’un chapeau, lui assurant discrétion et abri pour les objets volés. Cela a marché jusqu’à ce qu’il fasse l’erreur de retourner sur le lieu d’un de ses méfaits. Reconnu par un employé qui a appelé la police, il a alors été pris la main dans le sac.

Depuis l’arrestation, la police a procédé à l’inventaire des objets dérobés et les a mis en ligne sur leur site. Ce sont plus de 60 mégabytes d’informations à compulser pour qui pense retrouver un objet cher. Parmi ceux-ci on peut citer des lithographies d’artistes divers dont Chagall et Toulouse-Lautrec, des dessins d’Edgar Degas, un bronze de Fernando Botero, de nombreux livres anciens et des oeuvres d’art contemporain. Le voleur a également réussi à voler un marbre de 40 kilos, sans qu’on sache s’il a agit seul ou pas.

Si vous reconnaissez un des objets listés, veuillez contacter la Sûreté départementale du Vaucluse. Et si vous n’êtes pas encore assurés contre le vol d’art ou ne connaissez pas la valeur de vos objets, contactez nous pour obtenir une solution adaptée à votre cas.

Image : Une des trouvailles de la Sûreté départementale du Vaucluse, un dessin de Pablo Picasso dérobé à l’Isle sur la Sorgue (selon les notes du voleur). Crédit : Sûreté départementale du Vaucluse.