Un Rodin découvert aux Etats-Unis

Rodin Napoléon

France Inter/Marco Wolter, 24 Oct.2017. Un buste de Rodin a été découvert tout à fait par hasard dans la marie d’une petite ville du New Jersey, et vient d’être authentifié. Le buste a été sculpté vers 1908.

Le buste de Napoléon, sculpté par Rodin dans du marbre blanc, se trouvait dans le hall du bâtiment de la mairie de Madison, une petite ville du New Jersey de 16 000 habitants, depuis près de 80 ans sans que l’on ne s’en soucie.

L’authentification vient d’être rendue publique. La valeur de l’oeuvre est estimée entre entre 4 et 12 millions de dollars. C’est une diplômée en art qui a finalement remarqué l’inscription “A. Rodin”.

“Vous pensez avoir trouvé un Rodin. Mais après, vous faites quoi ?” se souvient Mallory Mortillaro. C’est elle, jeune diplômée en art de 22 ans, engagée pour faire un inventaire, qui a découvert la signature sur le buste, une sculpture recouvert de traces de doigts. La tête de Napoléon était apparemment devenue un accoudoir pour certains pendant les réunions interminables à la mairie. Et quand des ouvriers venaient pour faire des travaux, une simple boite faisait l’affaire pour recouvrir et protéger la sculpture.

Passionnée par sa découverte, la jeune femme consulte durant des mois experts et archives. C’est finalement le Comité Auguste Rodin qui découvrira dans son fond une photographie montre Rodin posant avec ce buste de Napoléon, que l’on croyait perdu.

On a retracé le parcours du buste

Commandé en 1904 par un couple de new-yorkais, premiers mécènes à avoir exposé Rodin aux Etats-Unis, la statue met si longtemps à arriver qu’ils ne donnent pas suite. Un riche ami de la famille achète l’oeuvre lors d’un passage à Meudon en 1909. On perd toute trace du buste après une vente aux enchères liquidant sa succession en 1933.

On retrouve sa trace lorsqu’il est acheté au cours d’une vente d’enchères pour le compte d’une héritière de la famille Rockefeller. C’est elle qui a fait construire le bâtiment qui deviendra la Mairie, et voilà comment le buste a atterri à Madison au début des années 40.

Désormais, c’est dans un musée de Philadelphie, que les amateurs d’art pourront contempler le Rodin, un Napoléon pensif. La statue est d’ailleurs gravée de l’inscription : “Enveloppé dans son rêve”.

Image : © AFP / Comité Rodin