Un nouveau musée pour Paris ? non, trois

Les années 2018, 2019 et 2020 seront riches en culture pour la capitale française. Paris se dotera de trois nouveaux musées sur cette période, et pas des moindres.

Dès fin 2018, la “Pinault Collection” sera visible au coeur de la ville, dans les murs la Bourse de Commerce. La rénovation du lieu est confiée à l’architecte japonais Tadao Ando. La Chambre de Commerce et d’Industrie a en effet accepté de quitter les lieux moyennant 21 millions d’euros payés par la municipalité. Il faut dire qu’après avoir vu s’échapper la collection Pinault au profit de la Punta della Dogana de Venise en 2005, la Ville de Paris devait se rattraper. Martin Béthenod, directeur du Palazzo Grassi, sera en charge de ce nouveau musée : une collection privée, familiale, qui pour François Pinault “doit être une nouvelle pierre à l’édifice de cette ville magnifique, à côté d’autres institutions publiques et privées de qualité.”

L’année suivante, c’est une refonte du Palais Galliera qui ouvrira ses portes à la suite d’une transformation de quasi 6 millions d’euros (dont une partie est financée par la Maison Chanel). De “musée de la mode de la Ville de Paris” ouvrant au gré des expositions, il deviendra le seul musée de la mode de France à présenter une collection permanente. Les Salles Gabrielle Chanel, espace de 670m2 dédié à l’histoire de la mode, seront accessibles au public toute l’année. Un atelier pédagogique et une librairie-boutique verront également le jour.

Et le 8 mars a été annoncé un nouveau musée qui ouvrira en 2020. Bernard Arnault, PDG de LVMH déjà concessionnaire de la Fondation Louis Vuitton et du jardin d’acclimatation, va faire rénover le Musée des arts et traditions populaires. Ce musée, fermé depuis 12 ans par manque de public, renaîtra en 2020 sous le nom de “Maison LVMH – Arts – Talents Patrimoine”. Il restera donc dans la même veine puisqu’il sera dédié à l’artisanat d’excellence et mettra en valeur le savoir-faire français. Le musée, situé à 400 mètres de la Fondation Louis Vuitton, sera tout comme elle conçu par Frank Gehry. Le site étant classé, ni le bâtiment ni son usage ne pouvaient être modifiés. Une mouture plus moderne du Musée des arts et traditions populaires verra donc le jour grâce à un financement privé.

Crédit photo : Nicolas Claidière/Wikimedia Commons