Septembre, mois des Biennales

Biennale Lyon Dome

Une Biennale se termine, une autre prend le relais : septembre est riche en évènements artistiques en Europe.

Le 16 septembre s’est ouverte la très attendue Biennale d’Istanbul. Elmgreen et Dragset, le duo artistique curateur de l’édition 2017 a retenu le thème du “Bon Voisin”. Plus de 55 pays participent à l’évènement, sur place à Istanbul mais également de façon internationale. En effet, si les oeuvres d’art seront principalement exposées dans six endroits de la ville turque, plusieurs autres pays accueillent eux des affiches conçues par Elmgreen et Dragset liées à l’évènement. Milan, Sydney, Moscou, Chicago participent ainsi à la Biennale d’Istanbul, pour ne citer que ces villes-ci. Le “Billboard Project” crée ainsi un pont entre la Turquie et le monde, là où d’autres échouent.

Le 20 septembre c’était au tour de la Biennale de Lyon de s’ouvrir. Son thème de “Mondes Flottants” invite autant à la rêverie qu’à la réflexion sociologique et politique. C’est Emma Lavigne, directrice du Centre Pompidou-Metz qui a pensé cette édition sur invitation de Thierry Raspail, directeur de la Biennale. Elle a convié 90 artistes internationaux à travailler autour de la notion de moderne, mais aussi d’instabilité qui caractérisent le monde actuel. Parmi eux : Doug Aitken, Robert Rauschenberg, Ernesto Neto ou encore Jorinde Voigt. Comme le déclare Thierry Raspail, la Biennale est l’occasion “de faire un point sur l’actualité des arts plastiques dans un monde devenu plus grand”.

Les jeunes talents y côtoient les artistes confirmés (dont certains ne sont plus de ce monde); les oeuvres françaises côtoient des oeuvres de Chine, d’Afrique ou d’ailleurs; professionnels de l’art et public participent en cohésion pour donner vie à de nouvelles créations. Le couvent dominicain de la Tourette, construit par Le Corbusier en région lyonnaise fait également partie de l’aventure, accueillant au sein de son architecture hors norme une exposition de Lee Ufan.

La Biennale d’Istanbul se visite jusqu’au 12 novembre 2017 sur place, et ici en ligne. Celle de Lyon est ouverte jusqu’au 7 janvier 2018.

Une des oeuvres inmanquables de la Biennale de Lyon 2017 : “Clinamen v2”, par Céleste Boursier-Mougenot, au Dôme. Crédit photo: Sylvia Edward Davis.