Sécurité renforcée à l’Ermitage

Faisant suite à l’attentat qui a fait 14 morts et 70 blessés le 3 avril dernier à St Petersbourg, le célèbre musée de l’Ermitage a décidé de renforcer les mesures de sécurité. Grâce à un accord passé avec Rosvguardia, la nouvelle garde nationale russe créée par Vladimir Poutine en 2016, les visiteurs seront systématiquement fouillés avant de pénétrer les lieux. Une mesure qui “causera sans doute des désagréments aux visiteurs”, selon le musée qui a annoncé cette décision sur son site internet et sa page Facebook cette semaine. Un temps d’attente accru sera probablement la conséquence la plus pénible pour la majorité des touristes.

L’Ermitage semble rompu à l’exercice en matière de sécurité : entre le 1er août et le 30 septembre 2017 ont eu lieu une vingtaine de fausses alertes, majoritairement causées par des bagages laissés sans attention. Ce chiffre parait toutefois assez faible au vu des trois millions de visiteurs qui franchissent les portes du musée chaque année.

A l’affiche du musée prochainement : la première exposition solo en Russie d’Anselm Kiefer, qui ouvrira le 30 mai (et fermera le 3 septembre 2017), ainsi qu’une rétrospective d’envergure sur les 45 ans de créations de Manolo Bhlanikh. Cette rétrospective mettant à l’honneur le créateur de chaussures espagnol se tiendra du 11 mai au 23 juillet 2017.

Crédit photo : LaQuotidienne.fr