Paris : un Botero volé en plein jour

Botero

RTL, Olivier Bloy, 06.11.2017. Le vol s’est produit samedi galerie Bartoux dans le VIIIe arrondissement à Paris. Une œuvre exposée du sculpteur colombien Fernando Botero a été volée. L’œuvre en question s’appelle Maternity. Il s’agit d’une sculpture en bronze qui représente une femme avec son nouveau-né dans les bras. Valeur déclarée de l’œuvre : 425.000 euros.

Les employés de la galerie n’ont rien vu tellement le voleur a été discret. Résultat samedi soir c’est lors de la fermeture de la galerie d’art Bartoux que l’une des vendeuses a constaté que la sculpture avait disparu. L’œuvre de l’artiste Botero se trouvait à l’entrée de la galerie, posée en hauteur sur un socle. C’est en visionnant les images de vidéo surveillance qu’elle a vu ce qu’il s’était passé.

Un peu après 19h un homme entre dans la galerie, comportement étrange il longe les murs ne cesse de se retourner pour voir s’il est surveillé. Et puis on le voit ensuite s’emparer de la sculpture, la soupeser (l’œuvre fait à peu près 15 kilos), la reposer faire quelques pas en arrière toujours très méfiant avant de finalement passer à l’acte. Il prend la sculpture avant de repartir avec le plus tranquillement du monde en la portant à bout de bras sans même essayer de la dissimuler et sans déclencher aucune alarme puisque qu’il n’y a pas de portique à l’entrée de cette galerie.

D’après les déclarations des employés de la Galerie, l’œuvre volée du sculpteur Fernando Botero est très rare (8 exemplaires dans le monde).

C’est la Brigade de Répression du Banditisme ( BRB) de la PJ parisienne qui est saisie de l’enquête comme à chaque fois qu’il y a un vol important d’œuvre d’art. Est-ce que ce vol est une commande précise d’un collectionneur malhonnête, c’est toujours une hypothèse dans ce genre d’affaire tellement le butin est difficile à écouler sur le marché noir quand il s’agit d’une œuvre d’art connue et très identifiée.

Image : la sculpture volée, “Maternity” (2003), un bronze de Fernando Botero tiré à 8 exemplaires. Galerie Bartoux, Paris.