Le collectionneur indonésien Budi Tek reçoit la Légion d’Honneur

Budi Tek Yuz Museum Shanghai

Le 13 août prochain au Yuz Museum de Shanghai, Budi Tek sera fait Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur pour son action en faveur du dialogue entre les arts et “contribution au développement de la société”.

Budi Tek n’est pas un inconnu de la scène artistique mondiale, et particulièrement française. Le “roi du poulet indonésien” comme la presse hexagonale aime à le surnommer a commencé à collectionner l’art contemporain il y a une dizaine d’années. Séduit par la faculté des oeuvres d’art à lui faire découvrir de nouveaux horizons, il n’a jamais cessé depuis. Sa collection est principalement constituée d’art contemporain Chinois, qu’il aime faire connaître du public international.

C’est sur la base de cette collection amassée au fil des ans qu’est née en 2007 la Yuz Foundation. Son motto : ” l’art est pérenne, l’art est patient, l’art est un don. Un don de foi, d’espoir et d’amour à la vie”. Elle a pour but et principe de “promouvoir l’art contemporain et ses artistes, servir de plateforme de communication entre eux”. Sur cette base, la Yuz Foundation a financé de nombreuses expositions en France et en Chine, dont la récente rétrospective Alberto Giacometti à Shanghai, réalisée en partenariat avec la Fondation Alberto et Annette Giacometti. On citera également la rétrospective Zhen Fanzhi au MNAM Paris en 2013.

Budi Tek a aussi fait don de nombreuses oeuvres majeures de l’art chinois à des institutions renommées, telles le Centre Pompidou et au Brooklyn Museum, New York. Le collectionneur construit en ce moment un musée à Bali, le Budidesa Art Park. L’institution qui se veut à la fois un lieu d’exposition et de création, ouvrira ses portes en 2018. En attendant, le Yuz Museum-Shanghai, également fondé de Budi Tek, poursuit son programme d’exposition. En ce moment sont à voir : KAWS, Math Bass and Zhou Tiehai.

Image : Budi Tek au Yuz Museum. Credit : Yuzmshanghai.org