Edemar Cid Ferreira : 95 oeuvres de plus

Edemar Cid Ferreira

Il s’agit d’une bonne nouvelle, mais pas du genre attendu. 95 oeuvres de la collection d’Edemar Cid Ferreira ont récemment été réunies.. par les autorités américaines et rapatriées au Brésil pour être vendues.

Edemar Cid Ferreira est un banquier brésilien et ancien Président de la Banco Santos. Suite aux accusations de fraude à hauteur d’un milliard, de blanchiment d’argent et la faillite subséquente de sa banque, la justice brésilienne l’envoie en prison en 2006 pour purger une peine de 21 ans.  Afin de rembourser les partis lésés, il est ordonné la saisie des oeuvres d’art acquises par Edemar Cid Ferreira avec de l’argent sale. Le banquier, connu pour son amour de l’art, possède à l’époque un hôtel particulier bondé d’oeuvres. La collection est alors estimée à 80 millions USD.

Mais lorsque les autorités brésiliennes arrivent sur place, il n’y a plus d’oeuvres. Et il en va de même pour les dépôts et autres propriétés du banquier. Sentant probablement le vent tourner, Edemar Cid Ferreira a en l’espace de 5 mois illégalement envoyé ses biens en Europe, entre fin 2004 et début 2005. Les oeuvres ont transité par les Etats-Unis à l’aide de fausses déclarations, documentation falsifiée et valeurs déclarées à une fraction du prix réel. Un Basquiat a ainsi été envoyé aux Pays-Bas pour une valeur déclarée de 100 USD, contre une valeur réelle de 8 millions.

Les autorités Brésiliennes ont fait appel à Interpol pour localiser les oeuvres disparues. Entre 2006 et aujourd’hui, nombre d’entre elles ont été découvertes. La dernière en date, une sculpture d’Henry Moore, se trouvait jusqu’à l’été dernier dans un dépôt en France. Elle fait partie d’un lot de 95 oeuvres localisées récemment, comprenant des photographies de Man Ray et de Nan Goldin, des oeuvres de Rufino Tamayo, Francis Picabia, Vik Muniz ou encore Anish Kapoor. Les oeuvres devraient être prochainement vendues aux enchères. Le produit des ventes permettra de rembourser certains des créditeurs de Banco Santos.

Edemar Cid Ferreira’s Mansion : a private museum. In the living room are installed works by John Chamberlain, Claudio Bravo, Vasarely amongst many others. Michel Filho / O Globo