Dulwich Picture Gallery et les Transformers

Transformers a Dulwich Picture Gallery

La Dulwich Picture Gallery et les Transformers n’ont que peu de choses en commun. Et pourtant l’institution s’est prêtée à un petit jeu bien particulier pour la promotion du nouveau volet de la saga Transformers.

Ironhide, le personnage central du film, s’est ainsi retrouvé placé dans une scène de bataille navale peinte circa 1815. Les réactions des visiteurs découvrant cet anachronisme ont été filmées et font l’objet d’une vidéo disponible ici.

Le piège n’a laissé personne indifférent. Toutes générations confondues ont débusqué l’intrus, souvent avec étonnement. Un groupe d’enfants visitant le musée a été ravi de pouvoir identifier un Transformer dans un tableau, tandis que leur guide peinait à trouver une explication satisfaisante. Un morceau de bateau qui coule ? non, un Transformer. “Peu importe, c’est génial”, conclut le jeune visiteur.

Mais pourquoi la Dulwich Picture Gallery s’est elle associée à Paramount Studios pour faire la promotion d’un film ? Alors que certains pousseront des cris d’orfraie à cause du mélange des genres, il faut reconnaitre que le tour joué a plus d’un atout. Il aura permis à de nombreux visiteurs d’apprendre à mieux regarder les oeuvres; aux enfants à s’intéresser pour les musées. Et du côté de Paramount, le gentil piège aura permis de sonder le marché : tous les âges (ou presque) peuvent identifier un Transformer.

La justification du piège est à trouver du côté du scénario de Transformers : The Last Knight, qui sort sous peu. Les Transformers seraient historiquement sur terre depuis longtemps. La présence de Ironhide dans ce tableau du XIXème siècle en atteste, n’est-ce pas ?

Le tableau et son intrus. L’oeuvre originale est “Scène de la Bataille de Trafalgar”, 1836, peint par Auguste Meyer.