Brexit : Pas de ville britannique comme Capitale Européenne de la Culture

Capitale Culture Brexit Aarhus

RTBF.be – 24.11.2017 : Brexit: en 2023, la Capitale européenne de la Culture ne pourra pas être britannique

Le Royaume-Uni ne peut plus prétendre à accueillir une Capitale européenne de la Culture en 2023, comme prévu précédemment, pour cause de Brexit, a expliqué jeudi la Commission européenne.

C’est l’une des nombreuses conséquences concrètes de la décision de quitter l’Union européenne d’ici au 29 mars 2019. Le Royaume-Uni ne peut plus accueillir la Capitale européenne de la Culture en 2023“, a déclaré une porte-parole de l’exécutif européen dans un communiqué, confirmant une information du site internet Politico Europe.

Le Royaume-Uni et la Hongrie avaient été désignés pays hôtes pour ces festivités culturelles en 2023 et cinq villes britanniques avaient même, semble-t-il, déjà postulé à l’invitation du gouvernement.

Mais la Commission européenne a envoyé mercredi une lettre au ministre britannique de la Culture pour lui faire savoir que ce n’était plus possible.

Il nous semble que c’est du bon sens d’arrêter la procédure de sélection dès maintenant“, a souligné la porte-parole.

Belfast et Derry en Irlande du nord, Dundee en Ecosse, Milton Keynes, Leeds et Nottingham en Angleterre s’étaient présentées, selon le quotidien The Guardian.

Pourtant, des villes de pays non membres de l’UE ont déjà reçu les honneurs d’être Capitale de la Culture, comme Istanbul, en Turquie, Stavanger en Norvège et Novi Sad en Serbie.

Le projet “n’est pas ouvert aux pays tiers, sauf aux pays candidats (à l’adhésion à l’UE) et aux pays de l’Espace économique européenne (EEE) et de l’Association européenne de libre-échange (AELE)“, a précisé la porte-parole de la Commission.

La Turquie et la Serbie ont entamé le processus d’adhésion et la Norvège fait partie de l’EEE. En revanche, le Royaume-Uni a d’ores et déjà précisé qu’il ne voudrait pas appartenir à l’EEE une fois en dehors de l’UE.

C’est un nouveau soufflet pour le Royaume-Uni, trois jours après la désignation des nouvelles villes hôtes de deux agences européennes qui devront quitter Londres en raison du Brexit, “premier résultat visible” du référendum de juin 2016 comme l’avait alors qualifié la Commission.

Le projet de Capitale européenne de la Culture existe depuis 1985. L’UE en nomme actuellement deux par an : pour 2017 il s’agit d’Aarhus (Danemark) et de Paphos (Chypre).

Image : Nathan Coley “The Same for Everyone”, in Aarhus. Viborg. Image Studio Nathan Coley