23 oeuvres d’art volées retrouvées sur la Côte d’Azur

Vols tableaux Côte d'Azur

LE PARISIEN, Julien Constant, 13.12.2017 : “Le trio de receleurs tentait de vendre des Picasso en Belgique”

Ces œuvres ont été dérobées lors deux cambriolages et une agression à domicile commis sur la Côte d’Azur. Le montant du préjudice dépasse 5 millions d’euros.

Voler des œuvres d’art même d’une très grande valeur est assez facile mais les revendre au marché noir est un véritable casse-tête. Cette petite vérité vient d’être une nouvelle fois vérifiée par ces receleurs de la Côte d’Azur.

Deux hommes de 33 et 39 ans et une femme de 30 ans ont été mis en examen vendredi dernier à Grasse (Alpes-Maritimes) pour recel de vol. Le trio est soupçonné d’avoir dérobé 23 œuvres d’art, dont cinq lithographies et tableaux de Picasso entre avril et novembre derniers lors deux cambriolages et une agression à domicile commis à Saint-Paul de Vence, Saint-Laurent-du-Var et à Eze. Le montant du préjudice pour ces trois affaires dépasse 5 millions d’euros. Les deux hommes ont été écroués et la femme a été remise en liberté sous contrôle judiciaire.

L’affaire commence le 20 octobre dernier pour les enquêteurs de la police judiciaire de Nice, lorsqu’un ou plusieurs voleurs pénètrent dans la maison d’un collectionneur d’art à Saint Paul de Vence. Plusieurs tableaux dont trois lithographies de Pablo Picasso et la tête d’une statue africaine ancienne sont dérobés. Le 19 novembre à Eze, deux autres Picasso sont dérobés par des braqueurs qui traumatisent un couple en le réveillant en pleine nuit et en le forçant à ouvrir leur coffre-fort.

La chance tourne en faveur des enquêteurs lorsque les policiers belges les alertent après avoir appris que des Français tentaient de vendre trois lithographies de Picasso. Mais aucune vente n’a été conclue. Les fonctionnaires niçois identifient les deux hommes connus de leurs archives pour vol, recel de vol et usage de stupéfiants.

«Des bien familiaux transmis de génération en génération»

Le 6 décembre dernier, les forces de l’ordre investissent une maison à Peillon et découvrent cinq œuvres du maître espagnol et une vingtaine de tableaux supplémentaires. Certains proviennent d’un troisième cambriolage commis à Saint-Laurent-du-Var en avril dernier. « La plupart de ces œuvres datent des XVIIe et XVIIIe siècle, précise une source proche de l’affaire. Ce sont des bien familiaux transmis de génération en génération qui n’ont jamais été expertisés et qui ne sont pas assurés ».

Le trio a été placé en garde à vue dans les locaux de PJ de Nice. Ils sont passés aux aveux expliquant qu’ils entendaient revendre ses objets. Mais ils ont nié être les voleurs.

Image : Trois receleurs ont été interpellés la semaine dernière, les enquêteurs ont découvert 23 oeuvres d’arts volées dont 5 Picasso. DR