2018, Paris : Ouverture de la Fondation Agnès B

Collection Agnès b.

2018 sera décidément une année placée sous l’égide artistique pour Paris. Après l’annonce de l’ouverture de la Pinault Collection à la nouvelle Bourse de Commerce, c’est au tour de la Collection Agnès b. de s’y exposer de façon permanente.

Agnès b., née Agnès Troublé, est loin d’être une néophyte en matière artistique. Styliste de son état, elle est également férue d’art au point d’avoir développé de nombreuses activités dans ce secteur. Multipliant les initiatives, Agnès b. a petit à petit ouvert deux galeries, dont la Galerie du Jour, fondée en 1983, ainsi qu’un fonds de dotation, centré sur le partage et la solidarité. Et c’est sans oublier la collection Agnès b., qui constituera le noyau de la fondation éponyme.

La Collection Agnès b. se veut le reflet du cheminement de la créatrice dans le monde de l’art. Forte d’environ 5’000 oeuvres sur tous supports, elle comprend autant des artistes émergents que confirmés. S’y côtoient pêle-mêle des oeuvres de Jean-MIchel Basquiat, Claude Lévêque, JonOne, Chérie Samba, Jean-Michel Othoniel ou encore Larry Clark. Cet éclectisme s’explique par la démarche d’Agnès b. : elle collectionne au coup de coeur et au gré des rencontres, en tant que mécène et galeriste. La pertinence des oeuvres choisies est telle qu’elles sont souvent prêtées pour des expositions aux quatre coins du monde.

Ce que l’on sait pour l’instant de la fondation, c’est qu’elle sera installée « dans un quartier populaire de Paris intra-muros », selon la Maison Agnès b. L’endroit reste pour l’instant secret. Le souhait de la styliste ? que “le public puisse y avoir accès et en profiter ».

Pour l’heure, c’est à Avignon qu’une partie de la collection Agnès b. est visible. L’exposition “On aime l’art.. !!”, inaugurée la semaine dernière à la Collection Lambert, présente une sélection de plus de 400 oeuvres appartenant à la créatrice.

Image : Portrait d’Agnès b. © Galerie Agnes B. © Kazou Ohishi